Les tendances de l’habitat neuf évoluent en fonction des normes, des technologies mais des crises qui obligent à se réinventer. Superficie, type d’espaces, menuiseries et exposition, hauteurs sous plafonds, façades, formes architecturales, enjeux écologiques : tous ces éléments évoluent d’année en année pour laisser place à des logements qui répondent à la fois aux enjeux socio-environnementaux, mais aussi aux besoins des acheteurs. Tour d’horizon des tendances de l’habitat neuf.

Les matériaux biosourcés

L’économie circulaire ne représente que 1% des 46 millions de tonnes de déchets produits par l’industrie du bâtiment chaque année. Bois, chanvre et autres matériaux végétaux sont recyclables, ce qui offre de multiples possibilités d’économie et de réduction de l’empreinte carbone. Le réemploi et le recyclage des matériaux s’imposent comme une solution pour des constructions plus neutres pour l’environnement. 

A l’avènement du projet de Loi RE 2021, les filières du bâtiment repensent leurs projets pour construire des programmes plus vertueux en ne se contentant plus de proposer simplement des performances énergétiques positives pour réduire la consommation des logements. Désormais, les matériaux biosourcés sont utilisés pour maîtriser la démolition du bâtiment et son impact environnemental durant tout son cycle de vie.

Le projet Perséa par le promoteur woodeum est conçu en bois massif bio-sourcé afin de réduire son empreinte carbone

La résidence connectée

De plus en plus, des services connectés sont proposés dans des résidences seniors ou étudiantes par exemple : domotique, verrouillage automatique des portes, chemin lumineux nocturne, ou encore gestion intelligente de l’énergie. Dans l’immobilier neuf résidentiel aussi, la domotique peut permettre à un occupant de contrôler depuis une application l’éclairage, les volets roulants, le chauffage ou encore les objets connectés. Tout cela dans un objectif de confort, de sécurité et d’économie d’énergie mais qui représente aussi un véritable atout dans la commercialisation. 

L’habitat modulable

La composition d’un foyer évolue, ce qui nécessite de lui offrir des espaces évolutifs. L’espace qui était anciennement un bureau, pourra devenir une chambre, deux pièces pourront se transformer en une avec l’aide de cloisons modulables. Comme le prévoit la loi Elan, les constructions de logements neufs devront être évolutives, notamment pour permettre des accès aux personnes en situations de handicap et aux personnes âgées.

La configuration de logement

En plus d’être modulable tout au long de sa vie, un logement peut-être configuré en amont de son achat par son futur acquéreur. Cela permet à ces derniers de mieux se projeter dans leur futur logement en vivant une expérience innovante et interactive, pour personnaliser leur futur bien immobilier pièce par pièce. Par exemple, le Configurateur de logement Habiteo permet de gagner un temps précieux lors de la sélection des matériaux et des options TMA.

 

New call-to-action


Les tendances sont à l’habitat connecté, la personnalisation et à des constructions plus neutres pour l’environnement. Impulsés par les réglementations environnementales pour le bâtiment depuis 2012, les logements évolutifs et connectés deviennent la norme. Mais il ne suffit pas de répondre seulement à une norme. Les choix en matière de conception de logement doivent répondre à des usages et être pragmatiques. Le monde du logement vit un nouveau virage pour s’adapter à un monde qui change et surtout doit remettre l’usager au centre de ses préoccupations. Car toutes les innovations citées sont bel et bien pour son bien-être.