La visite virtuelle, et la 3D de manière générale, sont devenus des éléments incontournables de la communication dans l’immobilier neuf et de la stratégie d’acquisition des services marketing des promoteurs immobiliers.

Il s’agit de proposer une expérience client uniforme quelque soit le canal et le support : site Internet, bulle de vente, réseaux sociaux, etc. Quand on sait que 85% des futurs acquéreurs commencent leurs recherches sur Internet, la visite virtuelle immobilier est un outil indispensable pour l’amélioration de l’expérience client.

la visite virtuelle immobilier, un outil indispensable pour l'amélioration de l'expérience client

 

L’immobilier 2.0 au centre de l’expérience client

Le consommateur a changé ses habitudes et son mode de recherche de logement. Il souhaite davantage d’autonomie tout en souhaitant parler à un vendeur quand il le souhaite et non l’inverse. A l’heure d’Internet, il a déjà toutes les informations à sa disposition. Il faut donc remettre le client au centre des préoccupations et lui apporter de l’expertise et du conseil personnalisé.

Il désire se projeter dans son futur achat, spécialement dans l’immobilier neuf, qui par nature n’existe pas encore. La 3D permet de parler aux émotions, de générer un coup de coeur et de s’immerger dans son futur logement.

Grâce à la 3D, on apporte de la personnalisation et du sur-mesure, de manière fluide et simple. Que vous achetiez une voiture ou une paire de chaussures, les marques vous proposent une expérience de personnalisation. Plus qu’une tendance c’est devenu un incontournable.

 

Les bénéfices de la visite virtuelle dans l’achat d’appartement neuf

Les plans 3D immobilier et les visites virtuelles permettent de créer un véritable engagement client. Avec une bonne connaissance client, c’est même l’un des ingrédient magique d’une relation client forte et de confiance.

La transformation digitale fait partie des grands enjeux immobilier 2019, que ce soit du point de vue des directions, des forces de vente ou des acheteurs. Déjà 38% de ces derniers utilisent la visite virtuelle dans leur parcours d’achat. La 3D dans l’immobilier est bel et bien un booster de ventes et un facilitateur de projets immobilier. Elle permet plus de choix, plus d’information, plus de projection.

Ainsi la 3D se retrouve partout. De la bulle de vente, elle s’est déployée sur le site Internet, sur les sites médias, sur les salon, sur les tablettes des commerciaux. Aujourd’hui très utilisée face à un client, la modélisation 3D s’est généralisée et les usages qui en découlent sont multiples. La 3D complète, ou parfois remplace, la maquette carton plume. La 3D s’emporte partout : sur les tablettes des conseillers immobiliers mais aussi dans la poche du futur acquéreur, sur son smartphone, en passant par les réseaux sociaux.

 

Le futur de la visite virtuelle dans l’immobilier

Le CES de Las Vegas, grand-messe annuelle de l’innovation technologique, met en lumière nombre de nouveauté. Parfois révolutionnaire, souvent plus gadget qu’incontournable. Néanmoins, l’innovation sans usage reste stérile. L’innovation est partout et tout le temps, mais elle est éphémère et au-delà des innovations technologiques, c’est d’innovations métier dont a besoin le secteur immobilier. C’est à dire simplifier la vie de tous les acteurs de la chaîne, du développeur au vendeur en passant par le constructeur. Simplifier la vie du futur acquéreur aussi, qui est encore trop souvent confronté à un parcours du combattant lors de son achat dans l’immobilier neuf.

Ainsi, on peut “emporter” les visites virtuelles dans sa poche, sur son smartphone. Le cardboard permet de prolonger l’expérience d’achat chez soi, de la partager avec ses proches pour être rassuré dans son projet. Les écrans tactiles se déploient dans les gare, dans la rue, sur le mobilier urbain et ce sont autant de nouveaux points de contact qui rendent l’historique 4×3 obsolète. Il peut s’animer mais il peut aussi devenir interactif.

La data vient aussi “augmenter” la 3D pour apporter des informations transparentes et pertinentes aux futurs acquéreurs. Du BIM à l’acquéreur final, la 3D permet de structurer et de contextualiser l’information. Que l’on parle de réalité virtuelle ou de réalité augmentée, les usages sont multiples et encore balbutiants. 

A travers ses usages, la 3D modifie aussi « l’espace temps ». Il est déjà possible d’effectuer des visites virtuelles à distance pour acheter un bien depuis son canapé. Des expériences de vente via des avatars virtuels ont déjà été menées.