Le 13 septembre 2017, Paris a été choisie pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. La capitale française a de nombreux atouts. 95% des complexes nécessaires pour le déroulement des compétitions sont déjà existants (stades, terrains). La ville s’est différenciée de par son choix d’organiser des jeux respectueux des Accords de Paris, mais aussi en mettant en avant la dimension sociale en revitalisant les territoires les plus démunis et en incitant à la pratique d’une activité sportive. 100 ans après ses premiers JO en 1924, dans quelle dynamique la ville de Paris va-t-elle accueillir de nouveau ces jeux ?  

Les Jeux olympiques sont-ils un accélérateur pour la ville de Paris ?

Les événements se tiendront du 26 juillet au 11 août 2024 et les Jeux Paralympiques du 28 août au 8 septembre 2024. Pour l’occasion, beaucoup d’attentes sont portées sur le département de la Seine-Saint-Denis qui se verra bénéficier des retombées urbaines et économiques de ce projet et dans lequel les infrastructures sportives seront en majorité. C’est une façon de valoriser et de redynamiser ce département qui rencontre un certain nombre de disparités sociales. Rappelons également que dans le même temps le Projet du Grand Paris s’entremêle à celui des JOP, pour répondre à des objectifs communs : la durabilité, les transports et la mobilité, l’économie et le logement.

 

Zoom sur les enjeux

Revenons sur les enjeux et sur l’ensemble des missions auxquelles répond cet événement : 

  • Social : Les JOP ce n’est pas qu’un événement sportif, c’est aussi l’occasion de mettre le sport au service de la société et d’innover en ce sens. Tant pour la santé que pour la cohésion sociale, le développement d’activités sportives est un point central du développement du projet des JOP. Les pouvoirs publics ainsi que les organisateurs de l’événement mettent déjà tout en œuvre pour sensibiliser à la pratique du sport. D’autant plus à la suite de la longue période de sédentarité que beaucoup de Français ont dû vivre à cause de la pandémie. Des villes inciteront à cela en rejoignant la communauté Terre de Jeux 2024.
  • Économique : Après la crise sanitaire qui n’a fait que ralentir l’économie, tout le monde espère que les JOP aideront à la redynamiser. Les commerces de proximité, les hôtels, l’activité touristique, mais aussi des lieux de festivités tels que les bars et les restaurants et le marché de l’emploi tous ces secteurs espèrent une vague de  renouveau.
  • Écologique : L’objectif des Jeux Olympiques est de répondre aux enjeux de des Accords de Paris. L’un des grands objectifs de cet événement est d’associer des actions pour l’environnement à l’ensemble des autres objectifs. En s’inspirant des JO de Barcelone en 1992, Paris compte bien faire avancer ses enjeux. Ecologie et immobilier sont également étroitement liés ; le plan ministériel RE 2020 souhaite rendre les constructions plus durables. En ce sens, les projets de construction seront durables de par le choix d’utilisation des matériaux, la construction d’un éco-quartier, et la transformation des villages en logements (que l’on appelle aussi Héritage des jeux)
  • Infrastructure : Équipements publics, logements, infrastructures, la forte demande de logement sur les territoires dans lesquels seront aménagés les villages aura trouvé une partie de ses réponses grâce aux Jeux Olympiques. L’arrivée de nouvelles lignes de transports et d’infrastructures ne feront que faire évoluer les prix de l’immobilier à la hausse dans ces villes. Un regain de la location courte durée dans la ville de Paris aura également lieu pour accueillir des supporters du monde entier. C’est donc une bonne nouvelle pour le marché de l’immobilier Francilien. 

Avant les jeux : valorisation, réassurance et acceptabilité des citoyens et élus

Modéliser un projet dans son environnement réel avec un point de vue aérien et mettre en avant les points d’intérêt à proximité du projet.

 

Valoriser des ensembles, des espaces communs (restauration, accueil, salle de sport, espaces verts et végétalisés, zones de détente, piscine), des intérieurs des logements tels que proposés aux athlètes, médias et staff avec vues réelles intégrées.

 

Les modélisations sont web responsives ce qui permet de les intégrer sur des sites internet (mairies, fédérations, promoteurs,etc.) et Facebook 360°.

 

Pour une expérience immersive, les modélisations peuvent être projetées sur des écrans et des bornes tactiles dans les maisons de projets

 

Pendant les jeux : fédération d’une communauté sur le village

Pour les athlètes, journalistes et délégations:

Visualisation des services et zones d’entraînements, de détente, et de travail à disposition et intégrable facilement sur toutes les applications que vous souhaitez développer

Après les jeux : Anticiper les usages, les infrastructures et la commercialisation

Modélisation des Villages Olympiques, Média et de l’Ecoquartier pour leurs futurs usages afin de permettre aux élus, citoyens et investisseurs de se projeter dans l’après jeux. 

Montrer les différents usages possibles ou prévus : 

Valoriser la réversibilité des immeubles (logements bureaux, commerce et infrastructures publiques) avec des plans 3D, des maquettes 3D, et des visites virtuelles. 

Mettre à disposition un outils de commercialisation :

En amont pour optionner les logements (disponibilités en temps réel, caractéristiques, plans 3D, plans 2D, etc)